Les habitologues pro

On peut en attendre tellement qu’il est difficile d’imaginer comment on pourrait se passer de ses services !

En effet, pour qui envisage de réaliser ou faire réaliser des travaux et tel que nous l’avons abordé dans le passage dédié à ses prestations, pour qui envisage de construire.

Analyse château
Analyse d’un château du XVème

Le bâtiment s’est tellement complexifié, le plus souvent dans le bon sens, mais parfois dans les excès, parfois aussi avec tellement d’avantages et d’inconvénients interconnectés qu’il est difficile de tout appréhender.

 Le béotien, même en y consacrant énormément de temps mais faute de l’expérience et des retours, a infiniment plus de chances de réussir son projet en faisant appel à ce professionnel qu’en se passant de ses compétences.

L’expérience a montré de nombreuses fois que le débours engendré par sa prestation a permis d’économiser beaucoup de dépenses et a été plus qu’amplement remboursé…

Cependant ceci ne concerne que le strict bilan comptable de l’acte de construire ou de rénover… comment évaluer les désagréments ou les pathologies évités, comment prendre en compte la durabilité, la pérennité de l’œuvre grâce aux choix judicieux ?

Apports dans le neuf

Si sa place semble tellement évidente dans l’ancien qu’on se demande comment on a pu se passer de ses services aussi longtemps et comment certains se privent encore de ses compétences, ses apports dans le neuf sont moins évidents… et pourtant !

Ossature Bois
Ossature Bois

Au sujet de leur situation

Le neuf s’inscrit sur un terrain vierge ou après démontage de l’ancien (ce qui devrait toujours être envisagé comme une solution extrême tant la consommation de ressources est plus importante dans le neuf que dans l’ancien pour atteindre un même niveau de performance).

Ce terrain, somme toute vierge ou qui va le redevenir. 

Il doit donc être choisi avec beaucoup de discernement et pas seulement pour des raisons de prix.

En effet, sa situation par rapport aux points dont on ne peut pas se passer, pour les courses, pour l’école des enfants, pour le club de sport, pour les activités artistiques ou autres, pour la santé ou toute autre activité engendre des déplacements contraints.

Si le secteur ne propose pas de transport en commun, si les distances semblent trop grandes pour des transports doux (vélo par exemple), ces déplacements seront le plus souvent réalisés avec un véhicule à moteur qui, thermique ou électrique, implique des effets secondaires importants vis à vis des bouleversements climatiques.

Habitologue - neuf
Habitologue – neuf

Au sujet des matériaux et techniques

Par ailleurs, les questions sur le neuf sont très nombreuses et si nous conseillons vivement de faire appel aux architectes pour leur conception, il faudra aussi choisir les matériaux , les techniques, tant pour le gros œuvre que pour le second œuvre.

Attendu que le professionnel habitologue a été formé sur les matériaux anciens, sur les techniques vernaculaires (car accompagner les particuliers dans leurs travaux sur des bâtis très anciens est son quotidien) saura exposer tous leurs avantages et tout leur intérêt à celui qui veut construire du neuf… et nous serions bien inspirés de les redécouvrir.

Au sujet du confort

Si lutter contre le froid devient de plus en plus facile du fait des bouleversements climatiques qui rendent nos hivers moins rigoureux, il, faut se préparer à des canicules de plus en plus nombreuses, de plus en plus longues et intenses et, c’est de notoriété publique, les maisons anciennes sont plus confortables l’été.

Là encore, en tant que connaisseur de ces bâtis anciens, l’habitologue pro est évidemment une des meilleures sources pour intégrer les avantages de ces bâtis anciens… dans les bâtis neufs !

Apports dans l’agrandissement

Il s’agit là d’ajouter du neuf à de l’ancien.

Qui mieux qu’un habitologue pro connaît bien l’ancien, qui serait mieux que lui en capacité d’analyser les limites de compatibilité entre les deux pour accompagner le propriétaire qui souhaite agrandir son habitat ? 

S’offrir les services de ce généraliste sera bien vite amorti vu les économies qu’il saura générer et vu les désagréments ou pathologies qu’il permettra d’éviter !

Hameau
Hameau

Apports dans l’ancien

C’est le cœur de l’activité de l’habitologue pro !

  1. Faire appel à lui c’est la certitude d’aller vers des travaux pertinents adaptés aux contraintes et limites des bâtis anciens.
  2. C’est aussi avoir un bilan de santé de son bâtiment en sorte qu’il sera possible de fixer ses limites, d’organiser les remises en état nécessaire… réalisées avec des matériaux et selon des techniques compatibles.
  3. Les pistes qu’il propose sont toujours respectueuses de ces bâtis, permettent, avec certitude, de laisser en héritage aux générations futures un habitat dont nous aurons joui avec confort et sans les attaquer, sans atteindre à leur pérennité.
  4. Faire appel à lui, c‘est la certitude de cumuler une jouissance actuelle digne d’un confort moderne et de transmettre un patrimoine qui défiera le temps !
  5. Faire appel à lui c’est s’accorder le droit à une ambiance confortable l’été comme l’hiver.
  6. Faire appel à lui c’est la certitude de compatibilité entre les possibilités d’un habitat et les aspirations de  son habitant.
  7. Faire appel à lui c’est savoir mettre ses aspirations à leur juste niveau, c’est mettre le curseur au juste endroit entre consommation de ressources pour la réalisation et économie de ressources à l’exploitation.
  8. Faire appel à lui c’est limiter ses propres émissions de gaz à effet de serre sans sacrifier le confort légitimement revendiqué.
  9. Faire appel à lui c’est un confort intellectuel inestimable car c’est s’appuyer sur un savoir très étendu.
  10. Faire appel à lui ce n’est pas se priver des apports des autres professionnels du bâtiment, les architectes, les maîtres d’œuvre, les ingénieurs, les artisans, les auditeurs énergétiques, c’est au contraire s’assurer de leur bonne coordination et du meilleur parti tiré de leurs compétences respectives.
Analyse d'une grange en vue d'en faire une maison d'habitation.
Analyse d’une grange